forum

FORUM - FAQ - RECHERCHER - MEMBRES - GROUPES - MON PROFIL - INSCRIPTION - CONNEXION DECONNECTION

LES - CLOCHERS - TORS

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    SGH Belgique - Phénoménes paranormaux en Belgique - Investigation paranormale belge et Belgique Index du Forum -> ZONE WEB -> PHOTOS DU WEB
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
JOAN80
SGH - VIP

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2012
Messages: 870
Localisation: france
Masculin Balance (23sep-22oct) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 1 Sep - 15:58 (2013)    Sujet du message: LES - CLOCHERS - TORS Répondre en citant

 
Clocher tors

   


Clocher tors de l'église Notre-Dame à Puiseaux (Loiret)




maquette du clocher de Niedermorschwihr


Le clocher d'une église se compose le plus souvent d'une tour carrée en pierre sur laquelle repose une pyramide coiffée d'une flèche. Un clocher tors ou clocher flammé est un clocher où la flèche est en spirale, souvent couverte d'ardoises. Il y a environ une centaine de clochers de ce type en Europe.

Origines
Deux hypothèses s'affrontent quant à l'origine de la torsion :
- Les uns sont les clochers construits tors, pour réaliser une prouesse architecturale. On peut citer ceux de Mouliherne et de Fontaine-Guérin en Maine-et-Loire, de Treignac en Corrèze ou de Saint-Outrille dans le Cher.
On peut aussi citer celui de la maison des Compagnons du Devoir à Nantes qui est une véritable œuvre d'art, un chef-d'œuvre compagnonnique. Une maquette en explique la construction à l'intérieur du bâtiment. En Allemagne, le toit d’une porte de ville de Duderstadt était déjà tors au XVe siècle, et tourne de droite à gauche.
- D'autres le sont devenus au cours du temps, comme au village de Fougeré en Maine-et-Loire, qui a subi quatre tornades reconnues catastrophes naturelles en 40 ans.
Certains architectes comme Viollet-le-Duc pensent qu'ils sont devenus hélicoïdaux à la suite d'un mauvais séchage du bois. Il est en effet prouvé que la charpente de certains clochers en vieillissant a bougé.
Le bois travaille presque toujours, son sens de rotation naturel étant de la gauche vers la droite. Dans un clocher, il suffit qu'il y ait une rotation d'un vingtième de degré à la base du poinçon, la pièce centrale et maitresse de la charpente, pour que celle-ci atteigne un huitième de tour (45°) au sommet, entrainant une torsion de l'ensemble de la charpente. Au fur et à mesure des années, avec le renouvellement des toitures, le défaut s'embellit. La torsion du clocher de l'église Notre-Dame à Puiseaux dans le Loiret est due à un mauvais séchage du bois. Mais cette hypothèse semble invraisemblable, car la torsion de tous les morceaux de bois au même moment, dans le même sens, en gardant une symétrie parfaite est presque impossible. De plus la distance entre la base du clocher et le haut réduit, les tuiles devraient alors se briser, ce qui n'est pas le cas. La torsion du clocher ne devrait pas s'être arrêtée. Certains disent que ce clocher a été construit ainsi, les constructeurs auraient fait ceci pour montrer leur savoir, mais n'auraient pas transmis le secret. Les habitants aux alentours ne sachant pas reproduire ceci ni expliquer comment on peut réaliser une telle construction auraient dit que le clocher tors ce qui attire aussi le tourisme [phrase incompréhensible].
Le poids de la couverture, quand il est trop élevé, peut aussi éventuellement faire ployer la base de la structure, provoquant un affaissement de la charpente et la vrille du clocher, c'est le cas de celui de Chesterfield en Angleterre, qui est couvert de plaques de plomb.
De nos jours, c'est une épreuve que l'on fait passer aux apprentis charpentiers des compagnons du tour de France, de construire une maquette avec un clocher hélicoïdal.
Principes de construction des clochers octogonaux en boisClochers octogonaux
Nombre de clochers tors qui le sont devenus avec le temps sont octogonaux, c'est-à-dire que leur flèche comporte huit pans. Ce sont des clochers de villes moyennes. En effet, quand une paroisse de cent habitants construit son église, son clocher sera presque toujours à deux ou quatre pentes. C'est une question de prix de revient. D'autre part, quand la paroisse dépasse les 10 000 habitants, on fait appel à des artisans spécialisés dans ce genre de construction.[réf. nécessaire]
Constitution
Les clochers octogonaux en bois sont constitués :
  • d'un poinçon, une poutre verticale au centre de la pyramide. C'est la pièce maitresse de l'édifice. C'est sur elle que repose le poids de la charpente.
  • de différentes moises. Une moise est une pièce de bois que l'on retrouve à plusieurs niveaux de la flèche. Elle est fixée entre chaque face de la toiture et le poinçon, et permet ainsi de consolider l'ensemble de la charpente.
  • de croisillons, pièces de bois en forme de croix placées entre deux niveaux de bois, pour empêcher ceux-ci de travailler, de vriller et donc de s'effondrer.

Un croisillon a le maximum d'efficacité lorsque son angle est de 45°. Or dans les clochers octogonaux, les croisillons de la pyramide ont un angle qui peut être supérieur à 45°. Les clochers octogonaux ont donc plus de chance de devenir tors.
Affaissement
Le clocher repose sur le poinçon, toute la science du charpentier étant de savoir répartir le poids de la couverture sur la maçonnerie ou la tour en pierre qui le supporte.
Le poinçon repose lui sur deux poutres encastrées en croix selon la technique du mi-bois. Ces deux poutres reposent sur la maçonnerie. Cet encastrement, en ôtant à chacune des deux poutres une partie de leur épaisseur, provoque un point de fragilité.
Celles-ci peuvent donc ployer sous le poids, entrainant l'affaissement de la charpente, et la vrille du clocher, car les côtés étant à présent trop longs pour le poinçon, ils se vrillent pour compenser.
Mais cette vrille ne se produit que lorsque le poids de la couverture est trop élevé. Cela arrive parfois lors d'un remplacement de toiture.
Parfois les couvreurs utilisent des matériaux différents de ceux prévus à l'origine. Cela est vraisemblablement le cas du clocher de Chesterfield, dont la toiture en mélèze, recouverte de feuilles de plomb, pèse 50 tonnes, la charpente s'est affaissée en tournant.
Répartition en EuropeStatistiques


Pancarte installée à l'entrée d'un village possédant un clocher tors.


L'Europe compte au moins une centaine de clochers tors. Ce nombre n'est pas définitif, l'Association des clochers tors d'Europe[1] en découvrant de nouveaux chaque année. De façon générale, l'Europe comprend deux concentrations principales de clochers tors, l'une en France dans le Baugeois, en Anjou, l'autre en Belgique autour de Herve dans la province de Liège. Au niveau des pays, ils sont répartis de la façon suivante :

D'autres clochers tors existent aussi en Europe de l'Est, par exemple en Roumanie, et n'ont pas été répertoriés systématiquement dans cet article.
Sur la centaine de clochers tors répertoriés en 2003, il est possible d'affirmer 31 sont des constructions volontaires et cinquante accidentelles, pour les autres il y a controverse. La plupart sont pyramidaux, hormis ceux de Copenhague et de Rome qui sont des constructions en pierre. Leurs plans se répartissent de la façon suivante :

Les matériaux de couverture sont le plus souvent l'ardoise, mais on trouve aussi les tuiles, les tuiles vernissées, les bardeaux de bois, le métal (cuivre, zinc et plomb).
Le sens de rotation est différent d'un pays à l'autre :
  • en Autriche et en Suisse, 100 % des clochers tournent de droite à gauche ;
  • en Allemagne, 63 % tournent aussi de droite à gauche ;
  • en Belgique, ils tournent à 75 % de gauche à droite ;
  • en France, 78 % tournent aussi de gauche à droite.
Allemagne
Le tableau suivant recense les vingt-deux clochers tors d'Allemagne.
ÉdificeVilleLandCommentairesPhoto
Église protestanteKarlsruhe (Grötzingen)Bade-WurtembergClocher octogonal construit sur une base carrée, recouvert de tuiles en terre cuite vernissées de couleur jaune, verte, rouge et tournant de gauche à droite de 1/16e de tour.
Église Saint-PierreBurgwedelBasse-SaxeL'église date des XVe et XVIe siècles, clocher octogonal reposant sur une tour carrée, tournant de droite à gauche, recouvert de plaques de cuivre depuis 1950.
Westerturm (porte de ville)DuderstadtBasse-SaxeElle fut incendiée en 1424, elle se tordit au cours des siècles, la flèche fut décapitée en 1874, et fut consolidée pour éviter qu'elle ne s'effondre sur le voisinage. La torsion n'a pas évolué depuis, elle tourne de droite à gauche de 1/8e de tour. En 1949 une inspection de la charpente fut réalisée par un architecte qui conclut que la torsion était due à des erreurs de construction (absence de croix de Saint-André)
Église Saint-SixtNortheimBasse-SaxeClocher de 62 mètres de haut, construit au XVe siècle, la flèche qui mesure 33 mètres était recouverte de bardeaux de bois à l'origine, elle est recouverte d'ardoises depuis 1836. Il tourne de droit à gauche. Origine de la torsion controversée.
Église Saint-JeanSandstedtBasse-SaxeL'église date de 1420, clocher de base carrée, surmonté d'une flèche octogonale, posée sur une pyramide tronquée, elle est recouverte de plaques de cuivre et tourne de droite à gauche de 1/6e de tour.
Église Saint-JacquesStolzenauBasse-SaxeL'église date de 1590, le clocher reconstruit en 1679 a gardé sa forme torse, il mesure 48 mètres de hauteur dont 33 mètres pour la flèche. Celle-ci est octogonale, recouverte d'ardoises, et tourne de droite à gauche de 1/8e de tour. Origine de la torsion controversée.
Église Saint-JeanUslarBasse-SaxeClocher octogonal à base carrée tournant d'1/16e de tour, de gauche à droite. La torsion serait volontaire.
Église Maria-SchneeKleinochsenfurtBavièreClocher octogonal à base carrée surmonté d'une flèche très effilée, recouverte d'ardoises tournant de droite à gauche d'environ1/4e de tour. La torsion est accidentelle
ÉgliseBreidenbachHesseFlèche octogonale surmontant un clocher à base carrée auquel elle est rattachée par une pyramide tronquée. Torsion de droite à gauche de 1/8e de tour, dont l'origine est controversée.
ÉgliseMünzenbergHesseÉglise du XIIIe siècle. Le clocher à base carrée est surmonté d'une flèche massive, octogonale qui tourne e droite à gauche de 1/8e de tour.
Église Saint-PancraceKaiserseschRhénanie-PalatinatClocher de style roman carré surmonté d'une flèche qui tourne de gauche à droite. La torsion semble volontaire
Église Saint-ClémentMayenRhénanie-PalatinatL'église date de 1350, la flèche du clocher s'était tordue avec le temps, l'église fut bombardée lors de la deuxième guerre mondiale. Le clocher fut reconstruit tors entre 1950 et 1953. Il mesure 51 mètres dont 20 mètres pour la flèche. Celle-ci tourne d'un quart de tour de gauche à droite et présente un dévers d'un mètre soixante-dix.
Église Sainte MargueriteNeuwiedRhénanie-PalatinatÉglise datant de 1771-1772
Église Notre-DameOberweselRhénanie-PalatinatLe clocher octogonal tourne de la droite vers la gauche de moins d'1/16e de tour
ÉgliseBarntrup (Alverdissen)Rhénanie-du-Nord-WestphalieL'église fut démolie en 1842, et il ne reste que le clocher dont la base est carrée, surmontée d'une flèche octogonale recouverte de plaques de grès, qui tourne de gauche à droite de 1/8e de tour.
Église Saint-Jean-BaptisteDelbrückRhénanie-du-Nord-WestphalieLe clocher de l'église a servi de tour de défense, il est surmonté d'une flèche recouverte de plaques de cuivre qui tourne de gauche à droite et présente un dévers.
Église Saint-LambertDüsseldorfRhénanie-du-Nord-WestphalieClocher à base carrée surmonté de tourelles à chaque angle et d'une flèche octogonale recouverte d'ardoises qui tourne de gauche à droite, le sommet est garni d'une couronne de petits clochetons, un sur chaque face. Il fut reconstruit plusieurs fois en gardant sa forme torse.
Église Saint-GeorgesHattingenRhénanie-du-Nord-Westphalie
ÉglisePorta Westfalica (Hausberge)Rhénanie-du-Nord-WestphalieClocher tournant de droite à gauche d'un peu moins 1/8e de tour.
Église Saint-Pierre-et-Saint-PaulLage (Heiden)Rhénanie-du-Nord-WestphalieLe clocher construit en 1594, fut plusieurs fois endommagé, il fut reconstruit en 1663 en gardant sa forme torse. Il est à base carrée, surmonté d'une pyramide tronquée sur laquelle se raccorde une flèche octogonale, recouverte d'ardoises qui tourne d'un quart de tour de gauche à droite.
Église Saint-NicolasLemgoRhénanie-du-Nord-WestphalieL'église date du XIIe siècle, elle possède deux tours clochers. Seule celle de droite est un clocher tors. Il fut reconstruit en 1663 à la suite d'une tempête. C'est une tour carrée, surmontée d'une flèche recouverte de plaques de zinc. Il mesure 60 mètres de haut, dont environ 30 mètres de flèche. Celle-ci tourne de gauche à droite de 1/8e de tour.
Église Saint-PierreMülheimRhénanie-du-Nord-WestphalieDétruit
ÉgliseBallstädtThuringeClocher composé d'une tour carrée, surmontée d'une flèche effilée recouverte de tuiles, et tournant de 1/4e de tour de droite à gauche.
Autriche
Le tableau suivant recense les 7 clochers tors d'Autriche.
ÉdificeCommuneLandCommentairesPhoto
Église Saint-NicolasBad IschlHaute-AutricheClocher à base carrée, dont chaque face est surmontée d'un pignon à pointe tronquée, le tout surmonté d'une flèche octogonale qui tourne de droite à gauche. En 1649 le clocher était déjà tors, mais on ignore l'origine de cette torsion.
Église Saint-RupertWagrainSalzbourgLe clocher qui date de la deuxième moitié de XVe siècle est composé d'une tour carrée, ornée de pignons sur chaque face et surmontée d'une flèche octogonale, recouverte d'ardoises et tournant de droite à gauche.
Église Saint-OswaldAlpbachTyrolClocher composé d'une tour carrée surmontée de pignons sur chaque face et d'une flèche très effilée recouverte d'ardoises vertes, qui tourne de droite à gauche de 1/8e de tour.
ÉgliseMayrhofenTyrolLe clocher octogonal recouvert d'ardoises vertes, tourne de droite à gauche de 1/8e de tour
Église Saints-Georges-et-NicolasOetzTyrolClocher composé d'une tour carrée, surmontée de pignons sur chaque face et d'une flèche très effilée, recouverte d'ardoises rouges. Il tourne de droite à gauche, une date inscrite sur la flèche semble indiquer qu'il a été restauré en 1893
ÉgliseVirgenTyrol (oriental)Le clocher, composé d'une tour carrée ornée de pignons est surmonté d'une flèche octogonale, recouverte d'ardoises vertes, qui tourne de droite à gauche.
Église Saint-GuyZell am ZillerTyrolClocher composé d'une tour carrée ornée de pignon et surmontée d'une flèche recouverte d'ardoises vertes et tournant de de droite à gauche de 1/8e de tour. La toiture semble avoir été refaite en 1995 (date inscrite sur la toiture)
Belgique
Le tableau suivant recense les 11 clochers tors de Belgique ; 9 sont situés dans la province de Liège.
ÉdificeCommuneProvinceCommentairesPhoto
église du XIIIe siècleRoosdaalBrabant flamandClocher à base carrée, surmontée d'une flèche hexagonale qui tourne légèrement de gauche à droite.
Chapelle Notre-Dame-du-MarchéJodoigneBrabant wallonClocher à base carrée, surmontée d'une flèche hexagonale qui tourne de gauche à droite.
Église Saint-MartinLeernesHainautLe clocher est composé d'une tour carrée surmontée d'une flèche recouverte d'ardoise qui tourne de gauche à droite. Il a été construit volontairement torse pour une meilleure résistance au vent, il a été restauré en 1948.
Église Saint-PaulBaelenLiègeClocher composé d'une tour carrée qui date du XIIe siècle, surmontée d'une flèche qui a été construite vers 1545. Elle tourne de 1/8e de tour de droite à gauche. L'origine de la torsion est controversée.
Église Saint-Jean-BaptisteHerveLiègeClocher composé d'une tour carrée, romane, datant du XIIIe siècle, surmontée d'une flèche de 28 mètres, recouverte d'ardoise et qui tourne de 1/8e de tour, de gauche à droite. Elle subit aussi un dévers de plus d'un mètre. La torsion serait due à un défaut de construction
Église Saint-MichelJalhayLiègeLe clocher a été reconstruit en 1840 volontairement tors, il est octogonal et tourne de gauche à droite de 1/8e de tour. La légende raconte, qu'un jour d'hiver où il était tombé beaucoup de neige, au point de recouvrir entièrement le village, un paysan s'était égaré avec sa vache. Voyant dépasser la pointe du clocher de l'immensité blanche, il y attacha sa vache, puis partit chercher du secours. Il mit si longtemps à revenir que le brave animal s'était mis à tourner en rond. Quand plusieurs jours plus tard la neige eut fondu, le clocher était tordu.
Église Saint-LambertLimbourg (Goé)LiègeLe clocher de l'église tourne très légèrement mais surtout il penche de manière importante, dans sa partie supérieure. Cette inclinaison semble être due à un manque de pièces raidisseuses au niveau des enrayures
ÉgliseLierneuxLiègeDétruit pendant la seconde guerre mondiale, il n'a pas été reconstruit dans sa forme d'origine.
Église paroissialeMarchin (Grand Marchin)LiègeLe clocher était devenu tors au cours des années, puis, la foudre l'a complètement détruit, il y a quelques années. Il a été reconstruit volontairement tors en 2005. Cette réhabilitation a eu lieu d'avril à fin juillet 2005 voir cc-bois. com/eglise-grand-marchin/index. htm ici
Église Saint-JacquesPolleurLiègeC'est une flèche composite, sur une base carrée part une flèche octogonale qui tourne de gauche à droite de 1/8e de tour, puis qui se raccorde pour finir à une partie octogonale droite. Ce clocher a été construit volontairement tors
Église Saint-LambertSart-lez-SpaLiègeLe clocher tourne légèrement de droite à gauche.
Église Saint-RémyVerlaineLiègeTorsion de gauche à droite
Danemark
Le Danemark possède deux constructions torses qui n'ont rien à voir avec les clochers tors des autres pays. Il s'agit de constructions torses d'origine baroque.
ÉdificeCommuneCommentairesPhoto
BourseCopenhagueClocher de pierre formant une spirale tournant de gauche à droite représentant les queues enlacées de quatre dragons, construit au XVIIe siècle
Église de Notre-SauveurCopenhagueL'architecte s'est inspiré de l'église Sant'Ivo alla Sapienza de Rome, spirale tournant de gauche à droite et couronnée d'une sphère de bois recouverte de cuivre et datant du milieu du XVIIIe siècle
France
Le tableau suivant recense les 65 clochers tors répertoriés en France.
ÉdificeCommuneDépartementCommentairesPhoto
Église Saint-LoupAttignatAinLa torsion est de gauche à droite à la base de l'édifice, sur le premier tiers comme celui de Ceyzériat, ce clocher a été rénové au XIXe siècle, il est recouvert de tuiles vernissées
Église Saint-LaurentCeyzériatAinFlèche octogonale recouverte de tuiles rouges, construite volontairement torse en 1818 par un compagnon charpentier. La torsion ne concerne que le premier tiers. La charpente a été renforcée ultérieurement par des pièces de bois (une par face) afin d'empêcher une accentuation de la torsion.
Église de la Nativité-de-la-Sainte-ViergeDohisAisneClocher recouvert d'ardoises il est en trois parties, seule la partie inférieure est torse de la gauche vers la droite, cette torsion est donc volontaire.
Église Saint-MartinÉtréaupontAisneFlèche torse de la gauche vers la droite d'un 1/16e de tour et recouverte d'ardoises
Église Saint-BonnetSaint-Bonnet-de-FourAllierLa torsion serait accidentelle due à un mauvais séchage du bois utilisé au XIXe siècle. En 1978 il a fallu réparer le clocher, les Bâtiments de France exigèrent qu'il conserve sa forme tordue, une couverture en bardeaux de châtaignier a remplacé l'ancienne couverture qui était en ardoises et la charpente a été consolidée
Église Saint-RémyTroyesAubeÉglise du XIVe siècle classée, flèche vrillant de la gauche vers la droite culminant à 60 mètres
Église de LagnacRodelle (Lagnac ou Lanhac)AveyronFlèche octogonale trapue tournant légèrement de gauche à droite. L’église menaçant de s'écrouler, elle a été réhabilitée en 1999[2],[3]
Église Saint-CômeSaint-Côme-d'OltAveyronFlèche de 45 mètres, plusieurs fois endommagée par la foudre, en 1929 la destruction entraîna une reconstruction volontairement torse selon certains.
ClochetonAubigny-sur-NèreCherClocheton sur une maison ayant appartenu à un compagnon du tour de France, M Bourdoiseau, il était fort endommagé et a été restauré en 1991-1992.
ClochetonBourgesCherConstruit afin de former des élèves du lycée Jean de Berry
Église Saint-MartinNohant-en-GraçayCherFlèche octogonale en bardeaux de châtaigniers surmontant une tour carrée à angles tronqués. Il tourne de 1/16e de tour de la gauche vers la droite
Collégiale Saint-Austrégésile de Saint-OutrilleSaint-OutrilleCherCouvert de bardeau et torsadé d'origine de 1/16e de tour de la gauche vers la droite sur les deux tiers de sa hauteur avant de terminer tout droit. Visite de la charpente sur rendez-vous auprès de la mairie
Chapelle Notre-Dame-de-la-PaixTreignacCorrèzeTrès complexe, ce clocher d'abord carré devient hexagonal, puis octogonal, torsadé d'origine, il se termine par un lanternon hémisphérique
Église Saint-Pierre-et-Saint-PaulAignay-le-DucCôte-d'OrFlèche légèrement torse de gauche à droite
Église Notre-DameAuxonneCôte-d'OrTour de 33 mètres de haut, construite en 1843, flèche recouverte d'ardoises et tournant de gauche à droite
ÉgliseLabergement-lès-SeurreCôte-d'OrFlèche octogonale recouverte d'ardoises qui tourne légèrement de gauche à droite
Église Saint-GermainVitteauxCôte-d'OrLa flèche fut détruite par un incendie en 1633, elle fut refaite la même année, puis restaurée en 1770 et 1893 et tourne légèrement de droite à gauche
Église Saint-MédardNaillatCreuseFlèche octogonale sur une tour rectangulaire, légère torsion de gauche à droite.
Église de la TransfigurationPayzacDordogneLe clocher hélicoïdal date probablement du XVIe siècle, il fut restauré plusieurs fois, mais en conservant sa torsion
Église Saint-Étienne de JaverlhacJaverlhac-et-la-Chapelle-Saint-RobertDordogneTorsion de gauche à droite
Église Saint-GermainSaint-Aubin-sur-GaillonEureClocher de 65 mètres de haut, recouvert d'ardoise, à base carrée il devient octogonal et tourne de gauche à droite de 1/16e de tour environ .
Église Saint-TaurinHectomareEurePetite église avec un toit de tuiles et un clocher formé d'une tour hexagonale recouverte d'ardoises tordue de droite à gauche de 1/16e de tour environ
ÉgliseHouville-la-BrancheEure-et-LoirTourne de gauche à droite, de 1/16e de tour
FlècheDinéaultFinistèreFlèche torse dans le jardin d'une maison particulière, construite par M Gourlan
Collégiale Saint-Jean-BaptisteBarranGersEn 1971, le clocher fut réparé par les Compagnons de Saint-Sylvain d'Anjou, qui pensent que la flèche était tordue dès l'origine, mais la torsion s'est accentuée avec le temps, allant jusqu'à la cassure, provoquant un dévers important. Seule la partie inférieure de la flèche est torse.
Église Saint-PierreQuébriacIlle-et-VilaineHaute flèche recouverte d'ardoise et tournant de gauche à droite de 1/16e de tour
LucarneChâteaurouxIndreLucarne surmontée de flèches recouvertes d'ardoises. La flèche centrale est hexagonale et tourne d'un demi tour.
Église Saint-MédardReugnyIndre-et-LoireLa flèche recouverte d'ardoise tourne de gauche à droite 1/16e de tour pour offrir une meilleure résistance au vent
Clocheton devant le CFA compagonniqueÉchirollesIsèreConstruction torse de 3 mètres de hauteur environ située devant la maison des Compagnons du Devoir et visible de l'extérieur.
Église Saint-ViâtreSaint-ViâtreLoir-et-CherLa flèche octogonale surmonte une tour carrée, la torsion légère de gauche à droite ne concerne que le dernier tiers, elle semble due à une déformation naturelle
Clocheton de la maison des compagnons du devoirNantesLoire-AtlantiqueChef-d'œuvre de compagnonnage, il tourne de 1/2 tour
AbriMalvilleLoire-AtlantiqueAbri pour faire sécher le linge en bardeaux de bois surmonté de constructions torses, construit par un compagnon du Devoir à la retraite.
ÉgliseBoëssesLoiretLe clocher est devenu très légèrement tors à la suite de rénovations
Construction torse sur toitureNogent-sur-VernissonLoiretPlusieurs tourelles sur la toiture de cette maison appartenant à un charpentier-couvreur, M. Trognon. La flèche torse est constituée de deux parties coniques emboîtées, dont seule la partie inférieure est tordue. Elle est hexagonale et tourne de 1/6e de tour de droite à gauche
LanternonOrléansLoiretLanternon sur maison particulière. Œuvre d'un maître charpentier, M. Bertrand. Petite flèche couverte d'ardoise qui surmonte une lucarne et tourne de droite à gauche.
Église Notre-DamePuiseauxLoiretTorsion accidentelle d'1/8e de tour, due à un mauvais séchage du poinçon central
Église Notre-DameSérignac-sur-GaronneLot-et-GaronneTorsadé d'origine, datant du XVe siècle, il fut détruit en 1922, reconstruit à l'identique en 1989, par des charpentiers compagnons du tour de France, grâce à la mobilisation de l'association pour la reconstruction du clocher de Sérignac.
ÉgliseCheffesMaine-et-LoireLa torsion est d'origine inconnue
Église Saint-JacquesChemiré-sur-SartheMaine-et-LoireLa torsion de la flèche de 1/16e de tour semble être d'origine naturelle.
Église Saint-JulienDistréMaine-et-LoireL'église date des S-XI siècle et XIIe siècle, mais le clocher a été modifié au XVIII, l'origine de la torsion de 1/10 de tour est controversée
Église Saint-MartinFontaine-GuérinMaine-et-LoireLa flèche assez courte a été volontairement construite hélicoïdale, elle tourne de droite à gauche de 1/8e de tour ; C'est la seule qui tourne dans ce sens, dans le Baugeois
Église Saint-ÉtienneFougeréMaine-et-LoireLa torsion de la flèche semble être l'œuvre de maîtres charpentiers, elle tourne de 1/16e.
Église Saint-Cyr-et-Sainte-JulitteJarzéMaine-et-LoireSa torsion récente s'accentue doucement avec les années. Cela pourrait résulter de l'affaissement du poinçon, à la suite de la rénovation de la toiture. La torsion est à peine perceptible, mais l'inclinaison est sensible
Église Saint-GermainMouliherneMaine-et-LoireConstruit tors d'origine vers 1690.
Église Saint-DenisPontignéMaine-et-LoireLe clocher a été construit tors dès l'origine, il tourne de gauche à droite de 1/8e de tour. La couverture vient d'être rénovée en 2005
Église Saint-PierreSaumurMaine-et-LoireLe clocher l'église principale de Saumur est tordu de gauche à droite
Église Saint-SymphorienLe Vieil-BaugéMaine-et-LoireLa flèche précédente était en pierre, elle a été reconstruite en 1856, et fut endommagée par la foudre en 1859 et 1892. La forme hélicoïdale de gauche à droite de 1/8e de tour est volontaire, mais l'inclinaison semble due à un mauvais séchage.
ÉgliseÉtogesMarneLa flèche octogonale et fine tourne de droite à gauche de 1/16e de tour
Église Saint-GeorgesBreuvannes-en-Bassigny (Meuvy)Haute-MarneL'église fut construite par les habitants de la commune sous la direction de leur curé entre 1681 et 1719. Le clocher est une tour carrée surmontée d'une flèche en arc de 40 mètres de haut.
Église Saint-PierreMeslay-du-MaineMayenneFlèche recouverte d'ardoises, torsion régulière de 1/8e de tour, de gauche à droite, origine de la torsion controversée
.
Église Saints-Côme-et-DamienVézeliseMeurthe-et-MoselleClocher de plus de 65 m de hauteur, composé d'une tour carrée surmontée d'une flèche octogonale couverte d'ardoise qui mesure plus de 28 m et tourne de gauche à droite
TourCourcelles-Chaussy (Landonvillers)MoselleTour renaissance du château. Torsion de 1/8e de tour
Église Saint-OmerVerchinPas-de-CalaisCette déformation serait due à l'utilisation d'un bois trop vert pour la réalisation du clocher, et qui se serait tordu en séchant.
Église Saint-Gall-et-Saint-WeldelinNiedermorschwihrHaut-RhinTour carrée surmontée d'une flèche carrée à la base et devenant octogonale, recouverte de tuiles, et tournant de 1/8e de droite à gauche, ce qui prouve une torsion volontaire. À l'intérieur de l'église est exposée une maquette de la charpente réalisée par les Compagnons du Devoir
Église Saint-MauriceMervansSaône-et-LoireRecouvert de tuiles vernissées, l'origine de la torsion est controversée, très nombreuses légendes.
Église Notre-DameMarçonSartheFlèche recouverte d'ardoises et tournant de 1/16e de tour de droite à gauche
ÉgliseAngiensSeine-MaritimeTour carrée surmontée d'une flèche courte tournant de gauche à droite de 1/8e de tour environ dans sa moitié inférieure
Église Saint-PierreAuppegardSeine-MaritimeÉglise du XVIe siècle classée au MH depuis 1926
Église Saint-AignanBures-en-BraySeine-MaritimeClocher dont la hauteur totale atteint 60 mètres, torsion de la flèche recouverte d'ardoises de gauche à droite de 1/8e de tour, le clocher a été restauré en l'an 2000
Église Saint-OuenOffranvilleSeine-MaritimeFlèche octogonale, tordue de 1/8e de tour. Torsion sans doute due à l'absence de croix de Saint-André dans la charpente.
Église Saint-DenisBoulancourtSeine-et-MarneLe clocher de l'église qui était droit, menaçait de s'écrouler, le conseil municipal décida de le reconstruire tors comme celui de la commune voisine Puiseaux. En 2010 un nouveau clocher a pris place, il est couvert d'ardoises, hexagonal sur base carrée et tourne de droite à gauche de 1/8e de tour.
Construction torseDrancySeine-Saint-DenisConstruction d'un compagnon. Construction volontairement torse de 1/8e de tour, recouverte d'ardoises de différentes couleurs, hauteur totale : 5 mètres, n'est plus à Drancy mais à Puiseaux à la suite du décès de son constructeur Monsieur Barbaud et du don fait par sa fille à l'Association des clochers tors d'Europe selon le testament fait par son père.
ÉgliseSaint-Pierre-des-ÉchaubrognesDeux-SèvresFlèche octogonale torse de droite à gauche de 1/16e de tour pour compenser les vents dominants
Église Saint-MartinCoussay-les-BoisVienneLe clocher de cette église faisant partie d'un ancien couvent tourne légèrement de gauche à droite
Église Saint-SauveurRochechouartHaute-VienneFlèche octogonale construite volontairement torse de 1/8e de tour de gauche à droite, mais la torsion s'accentue avec le temps
LanternonLes Grands-ChézeauxHaute-VienneLanternon sur une lucarne d'une maison ayant appartenu à un couvreur. Construction volontairement torse de 1/8e de tour de gauche à droite
Église Saint-LégerGignyYonneÉglise datant du XIIe siècle, qui fut reconstruite vers 1523. Le clocher est une tour carrée surmontée d'une flèche recouverte d'ardoises et tournant de gauche à droite de 1/16e de tour.

certains clochers tors ont disparu
ÉdificeCommuneDépartementCommentaires
ÉgliseBeaune-la-RolandeLoiretLa flèche torse de l'église a disparu lors d'un incendie en 1861, elle a été reconstruite droite par Viollet-le-Duc
ÉgliseÎle d'YeuVendéeLe clocher se composait d'une flèche octogonale sur une tour carrée, construit en 1794, il a été détruit par la foudre en 1953
ÉgliseSaint-Martin-des-ChampsYonneLa flèche de l'église était torse de 1/8e de tour et penchait fortement, ce clocher a disparu, et a été remplacé par une flèche droite il y a une soixantaine d'années
Italie
Comme au Danemark, ce clocher italien n'a rien à voir avec les flèches torses des autres pays. Il s'agit d'une construction de style baroque.
ÉdificeCommuneCommentairesPhoto
Église Sant'Ivo alla SapienzaRomeŒuvre de l'architecte Boromini, construite en 1660, spirale en pierre de plusieurs tours
Royaume-Uni
Le tableau suivant recense les 3 clochers tors du Royaume-Uni.
ÉdificeVilleComtéCommentairesPhoto
Église Sainte-Marie-et-Tous-les-SaintsChesterfieldDerbyshireClocher vrillé et penché recouvert de plaque de plomb qui pèsent cinquante tonnes. La charpente s'est affaissée en tournant à cause du poids excessif de la couverture.
Église Saint-PierreBarnstapleDevonL'église fut construite au début du S-XIV siècle, le clocher fut restauré au XVIe siècle. La flèche est couverte de plaques de plomb, elle tourne de droite à gauche et surmonte une tour carrée.
Église Sainte-MarieCleobury MortimerShropshireÉglise du XIVe siècle, le clocher est recouvert de tuiles de bois, et tourne de gauche à droite.
Suisse
Le tableau suivant recense les 4 clochers tors de Suisse.
ÉdificeCommuneCantonCommentairesPhoto
Église Saint-JohannDavosGrisonsClocher composé d'une tour carrée surmontée de quatre pignons, puis d'une flèche effilée qui tourne de droite à gauche de 1/8e de tour. Celle-ci est recouverte de bardeaux de châtaignier et la couverture a été entièrement refaite en 2003
Église Saint-AbogastMuttenzBâle-CampagneClocher composé d'une tour carrée surmontée d'une flèche octogonale tournant de droite à gauche.
Église abbatialePayerneVaudLa flèche qui surmonte une tour carrée, est très effilée, recouverte d'ardoise et tourne de droite à gauche.
Église Saint-GeorgesStein am RheinSchaffhouseL'église date du XIIe siècle, le clocher fut reconstruit entre 1566 et 1599. La flèche très effilée, mesure 26,50 m de haut, est recouverte d'ardoises et tourne de droite à gauche.
Bibliographie
  • JM Barmès, JC Clément, JC Pompée, Clochers tors d'Europe, Puiseaux, 1996, réédité en 2003 (ISBN 2-9519842-0-0).
Notes et références
  1. Site officiel [archive], Association des clochers tors d'Europe
  2. http://www.ladepeche.fr/article/1999/09/20/205620-La-resurrection-de-St-Eti… 
  3. http://www.40000clochers.com/Visite.asp?Nom=de Lagnac
  4. Liens externes[modifier | modifier le wikicode]
    Sur les autres projets Wikimedia :

    • http://www.clocherstors.com/
    • source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Clocher_tors
    • UNE Association des Clochers Tors d'Europe
      Tors, tordu, vrillé, hélicoïdal, twisted, gedreht … autant de qualificatifs pour désigner des clochers européens qui possèdent la même caractéristique architecturale.
       Une association européenne les regroupe et vous propose de visiter son site officiel: http://www.clocherstors.com/

_________________
La plus belle chose que nous puissions éprouver, c'est le côté mystérieux de la vie, à mesure que grandit notre savoir,
les choses ne nous deviennent pas plus intelligibles mais plus mystérieuses.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Dim 1 Sep - 15:58 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Snow
SGH - VIP

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 2 253
Localisation: Braine l'Alleud
Masculin Lion (24juil-23aoû) 牛 Buffle

MessagePosté le: Dim 1 Sep - 23:25 (2013)    Sujet du message: LES - CLOCHERS - TORS Répondre en citant

Beau poste, c'est une curiosité en effet. mais ne serait ce pas un modèle architectural prévu. On les aurait construite délibérément comme cela. ? Very Happy
_________________
Nos sens ne perçoivent qu'une partie de la réalité. Nos ancêtres le savaient mieux que nous.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
JOAN80
SGH - VIP

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2012
Messages: 870
Localisation: france
Masculin Balance (23sep-22oct) 鷄 Coq

MessagePosté le: Lun 2 Sep - 08:46 (2013)    Sujet du message: LES - CLOCHERS - TORS Répondre en citant

 tous le monde ce posse la question : une œuvre architectural pour la pluie ou le diable , démon qui c'est venger , un  défaut du bois etc....   Rolling Eyes
_________________
La plus belle chose que nous puissions éprouver, c'est le côté mystérieux de la vie, à mesure que grandit notre savoir,
les choses ne nous deviennent pas plus intelligibles mais plus mystérieuses.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:45 (2017)    Sujet du message: LES - CLOCHERS - TORS

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    SGH Belgique - Phénoménes paranormaux en Belgique - Investigation paranormale belge et Belgique Index du Forum -> ZONE WEB -> PHOTOS DU WEB Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
           

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

PUBLICITES



 

Service informatique - dépannage informatique - réparation informatique - brabant-wallon et Bruxelles - Intervention informatique professionnelle
Dépannage informatique Wavre et brabant-wallon
Blog informatique - depannage en brabant-wallon, namur, charleroi et bruxelles - vente materiel informatique
Boutique et magasin en ligne informatique , laptop, ipad accessoires, iphones, livraison gratuite en belgique, moins cher de belgique
Service plomberie plombier depannage chauffagiste debouchage bruxelles brabant-wallon pas cher moins cher entretien chaudiere

  Boutique fetichiste Sexy  Boutique de bijoux Sexy  Boutique lingerie sexy  Boutique de DVD's Sexy  Boutique librairie Sexy  Boutique Sexshop

technicien informatique domicile brabant wallon

informaticien a domicile brabant wallon - wavre - jodoigne - ottignies