forum

FORUM - FAQ - RECHERCHER - MEMBRES - GROUPES - MON PROFIL - INSCRIPTION - CONNEXION DECONNECTION

Les apparitions de Lourdes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    SGH Belgique - Phénoménes paranormaux en Belgique - Investigation paranormale belge et Belgique Index du Forum -> ZONE WEB -> DISCUSSIONS GENERALES ET LIBRES ENTRE MEMBRES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
stephanie
Responsable SGH

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2009
Messages: 3 225
Localisation: bw
Féminin Poissons (20fev-20mar) 虎 Tigre

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 12:19 (2010)    Sujet du message: Les apparitions de Lourdes Répondre en citant

Bonjour, voici un récit des apparitions de Lourdes
 


-Le jeudi 11 février 1858, la première apparition, dans le vent de la Pentecôte, la première apparition est priante et silencieuse.

François Soubirous est réduit depuis plusieurs années à l’état de manœuvre qui vend ses bras à 1,50 franc la journée.

Bernadette, sa sœur Marie dite Toinette et Jeanne Abadie, une amie, partent au matin glaner du bois entre le Gave et le canal du moulin. Il y a du bois de l’autre côté. Jeanne et Toinette passent le canal à gué, le moulin en amont étant arrêté.

Bernadette n’ose les suivre à cause de son asthme.

Elle reste sur l’île, face à la grotte, à une douzaine de mètres.

Tandis qu’elle se déchausse pour rejoindre les autres, elle entend par deux fois un bruit, « comme un coup de vent ».

Elle l’exprime par les mêmes mots qui évoquent le « coup de vent » de la Pentecôte en Ac 2, 1-2. Elle s’étonne, car il n’y a pas de vent. Elle se retourne pour vérifier : « Les peupliers ne remuaient pas. Je continuai à me déchausser et j’entends la même rumeur. Je levai la tête en regardant la grotte. »


La niche du rocher, située à trois mètres environ de hauteur, est envahie d’une lumière, précisera plus tard Bernadette, et dans cette lumière, aquerô [cela] », dit-elle prudemment en patois. Car ce qu’elle voit, c’est bien une silhouette féminine : sa présence pénétrante est ineffable. Elle la décrira ainsi :

« Une dame habillée de blanc ; elle avait une robe blanche, un voile blanc, une ceinture bleue et une rose jaune sur chaque pied. Je me frottai les yeux, je croyais me tromper. Je mis la main à la poche et trouvai mon chapelet ».

Elle a compris intuitivement, mais n’arrive pas à lever la main jusqu’au front pour faire le signe de croix. Elle réussit, quand la Vierge le fait elle-même dans le creux du rocher.

La première apparition est priante et silencieuse.



-Le dimanche 14 février, Bernadette a de nouveau une extase.
 



-Le jeudi 18 février, Bernadette doit demander à l’apparition d’écrire son nom : elle tend la plume et le papier, mais reçoit seulement cette réponse en langue occitane, dans le « patois de Lourdes » :

« Ce n’est pas nécessaire.»

Puis elle lui adresse cette courtoise invitation :


« Voulez-vous avoir la grâce de venir ici pendant quinze jours ? »

La Vierge est déférente pour la petite pauvresse qu’on ne jugeait même pas capable de bien rapporter le nom de la visiteuse. Une troisième phrase prophétise la destinée ultérieure de Bernadette :

« Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse en ce monde, mais dans l’autre.» […]


Dès lors tout le monde : la maréchaussée, le commissaire de police (21 février) et la famille par lui contrainte, le juge Ribes (28 février) et le procureur impérial Dutour (21 février) l’interroge longuement, l’intimide, la menace, lui tend des pièges.



-Le lundi 22 février, ses parents interdisent à Bernadette de retourner à la grotte. Pourtant, une force irrésistible l’y entraîne, mais elle n’y voit rien, comme si la Vierge elle-même se conformait aux injonctions des autorités.

Bernadette ignore encore qui est cette petite fille lumineuse. Elle la désigne par le démonstratif « Aquerô ».
 

Elle lui apparaît tous les jours du jeudi 18 février au jeudi 4 mars, « sauf le lundi 22 et le vendredi 26 février ».



-Le 25 février : Appel à la pénitence. Une source d’eau.

Au moment où l’enthousiasme montait en flèche dans la foule grossissante (350 personnes contre 250 la veille et 150 l’avant-veille), le comportement de Bernadette change de manière déroutante : à la fin de l’apparition, elle monte à genoux sur le plan incliné jusqu’au fond de la grotte en baisant la terre. Là, elle creuse de ses mains la boue rouge et humide (révélatrice du gîte de la source). Elle se relève toute barbouillée de cette eau sale, qu’elle a bue avec une visible répugnance.

C’est la consternation des plus fervents supporters.

Les messages sont répétés :

« Pénitence ! Pénitence ! Pénitence !.... »

« Vous prierez Dieu pour les pécheurs. »

 « Allez baiser la terre en pénitence pour la conversion des pécheurs. »


Le message qui précède, accompagne et suit la découverte de la source reprend et relance la prédication inaugurale de Jean Baptiste : le baptême de pénitence au début de l’Evangile, avais-je observé dans Sens de Lourdes (1954). Pie XII a retenu ce rapprochement évangélique, dans son encyclique pour l’ouverture du centenaire des apparitions.

 

-Le lendemain, 26 février, fut le deuxième jour sans apparition.

Les jours suivants, les gestes répétés de pénitence furent mieux acceptés, car, entre-temps, les plus fervents avaient découvert la source, et ce fut le point de départ des guérisons de Lourdes.



Une chapelle et une procession

Vers la fin de la quinzaine,  Bernadette apporta  courageusement au curé Peyramale ce message :

« Allez dire aux prêtres de faire bâtir une chapelle et qu’on y vienne en procession.»

Elle fut reçue par l’une des plus célèbres et plus foudroyantes colères du curé, homme généreux entre tous, mais au sang chaud. Il était secrètement écartelé : attiré par ces apparitions dont le bénéfice s’imposait au confessionnal par un afflux de conversions ; et inquiet, car la presse et la société bourgeoise ironisaient sur cette tocade populaire autour d’une « hallucinée ».

A peine avait-elle prononcé le mot « procession » que l’avalanche déferla. Elle dut partir sans avoir pu rouvrir la bouche. Elle retourna pourtant le jour même.


La quinzaine (cf. « Voulez-vous avoir la grâce de venir ici pendant quinze jours ? » - 18 février) s’acheva le 4 mars.

Tout le monde attendait pour ce dernier jour un grand miracle ou une révélation majeure.

8 000 personnes affluaient des deux côtés du Gave.

En ce « grand jour », ni miracle, ni révélation.

L’apparition n’a toujours pas dit son nom.

Bernadette ne sait même pas si elle reviendra à la grotte...


Le 25 mars 1858 : "Je suis l’immaculée conception"

Bernadette est attirée à la grotte, très tôt le matin, sans préavis, le 25 mars, jour de l’Annonciation. Elle a toujours le même souci : quel est le nom d’Aquerô, exigé par M. le curé.

Bernadette le demande avec la formule cérémonieuse longuement préparée « Mademoiselle, voulez-vous avoir la bonté de me dire qui vous êtes, s’il vous plaît ? »

L’apparition sourit mais ne répond pas.

Bernadette répète.

La troisième fois, elle a sa réponse :

« Que soy era Immaculada Councepciou »

« Je suis l’Immaculée Conception.»

Bernadette répète mécaniquement ce nom magique en courant jusqu’au presbytère. Elle le jette, matériellement, face à la haute silhouette de l’abbé Peyramale qui éclate : « Petite orgueilleuse, tu es l’Immaculée Conception ? »

Bernadette précise : « La dame a dit... ».

C’est un homme d’autorité quoique généreux, d’une bonté inépuisable pour les pauvres. Ce problème le met à l’épreuve confusément. Il est bouleversé, car l’Immaculée Conception de Marie a été définie comme dogme par le pape Pie IX, quatre ans auparavant (8 décembre 1854), et Bernadette n’en sait rien. […]


La fin des apparitions

Bernadette retourne à la grotte le 7 avril, mercredi de Pâques. Parmi les enfants, une épidémie de visionnaires de plus en plus ridicules amène les autorités à barricader la grotte. Le 16 juillet, Bernadette se rend sur l’autre rive du Gave, à distance, et c’est là qu’elle voit L’« Immaculada » pour la dernière fois de sa vie : « Je ne voyais ni les planches ni le Gave ; il me semblait que j’étais à la grotte, sans plus de distance que les autres fois. Je ne voyais que la Sainte Vierge. »

 
A bientôt

Ghostfriend




Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 9 Mai - 12:19 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
La Mort
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 10 Mai - 11:58 (2010)    Sujet du message: Les apparitions de Lourdes Répondre en citant

Je ne savais pas que ça c'était passé comme ça !!! Merci de tes précisions Ghost !
Au plaisir,
La Mort
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:10 (2017)    Sujet du message: Les apparitions de Lourdes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    SGH Belgique - Phénoménes paranormaux en Belgique - Investigation paranormale belge et Belgique Index du Forum -> ZONE WEB -> DISCUSSIONS GENERALES ET LIBRES ENTRE MEMBRES Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
           

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

PUBLICITES



 

Service informatique - dépannage informatique - réparation informatique - brabant-wallon et Bruxelles - Intervention informatique professionnelle
Dépannage informatique Wavre et brabant-wallon
Blog informatique - depannage en brabant-wallon, namur, charleroi et bruxelles - vente materiel informatique
Boutique et magasin en ligne informatique , laptop, ipad accessoires, iphones, livraison gratuite en belgique, moins cher de belgique
Service plomberie plombier depannage chauffagiste debouchage bruxelles brabant-wallon pas cher moins cher entretien chaudiere

  Boutique fetichiste Sexy  Boutique de bijoux Sexy  Boutique lingerie sexy  Boutique de DVD's Sexy  Boutique librairie Sexy  Boutique Sexshop

technicien informatique domicile brabant wallon

informaticien a domicile brabant wallon - wavre - jodoigne - ottignies